Données perdues et récupération avancée

Plusieurs centres de réparation informatique effectuent de la récupération de données. Cependant, les centres de service spécialisés les mieux équipés de la province pour traiter le recouvrement de données avancées se situent à Montréal. Nous faisons affaire avec l’un d’eux pour certains cas de clients. Cependant, avant de faire affaire à l’externe, nous avons tout de même une excellente expertise locale à laquelle nous raccrocher. Laisser-nous vous démontrez pourquoi.

Nous offrons actuellement le service de récupération de données

Pour commencer, oui, on fait de la récupération de données et on réussi bien dans le contexte où c’est des services de dernier recours et que la réussite n’est pas garantie.

Nous pouvons actuellement traiter des pannes liées aux structures de fichiers, à l’électronique et certain pannes matérielle de base. Je dois dire qu’il y a toujours une petite fierté ajouté sur les cas qui nous sont apportés que d’autre n’ont pas réussi! 

Pannes dues aux structures de fichier

Grâce à des logiciels spécialisés sous Licence, les fichiers présents sur des partitions corrompues peuvent être retrouvés! C’est un exemple de ce qu’on appelle des pannes reliées aux structures de fichiers. Ce genre de problématique tout centre informatique qui se respecte aura l’expertise.

Également, si quelqu’un supprime un document et nous contacte rapidement le même genre d’application donnes la possibilité de récupérer les données relativement facilement.

Pannes électroniques

Des contacts qui se font mal, on est capable de les nettoyer ou les refaire. Parfois, cependant, c’est plus sérieux et la panne nécessitera le remplacement de la carte électronique. Ça ne se fait pas n’importe comment. Si on permute simplement la carte électronique par une autre identique, ça ne fonctionnera pas dans la plupart des cas.

Il y a une puce qui contient les paramètres de calibration unique pour chaque disque dur. Nous dessoudons la puce de calibration du disque défectueux pour la ressouder sur la carte fonctionnelle. Ces puces sautent rarement et contiennent les données précises permettant la synchronicité des éléments.

 On augmente drastiquement le taux de réussite en la reprenant ; sinon on doit espérer que la calibration du disque donneur est proche de celle de la carte brisée. Ce n’est pas gagné comme pari !

Pannes matérielles

Sur une clé USB dont le connecteur est plié/cassé/arraché on est en mesure d’en récupérer les données la plupart du temps. Bien sur, monétairement c’est moins cher en racheter une que de la faire réparer; ce qui a de la valeur se sont les données dans ce genre de cas.

Pour les disques durs qui ont des troubles mécaniques, on a une interface qui arrive à passer au-delà de certaines problématiques matérielles. Un ordinateur va chercher en boucle pour aboutir à une erreur de redondance cyclique par exemple; nous avons un équipement qui passe par-dessus l’erreur. 

Ce que nous ne faisons pas

C’est certain qu’il y a des situations plus idéales que d’autres. On parait en faire pas mal et c’est le cas. Cependant, dans le cas d’une problématique sévère, il arrive qu’on ne puisse pas contourner certaines pannes.

Certains d’entre vous le savent, nous avons tenté une campagne de socio-financement fin 2018 avec l’intention d’aller chercher de nouveaux équipements. Avec ces derniers nous aurions pu agir sur des périphériques qui ne sont plus détectés ou ayant des soucis électromécaniques sévères.

Avec un environnement plus évolué, nous serions en mesure de désactiver une tête de lecture qui cause des problèmes par exemple ou encore de faire en sorte de passer outre les erreurs de saturation d’entrées/sorties plus facilement.

Pour le reste, nous serions tout de même heureux de continuer à sous-traiter avec notre partenaire privilégié de Montréal. Ils sont équipés de salles blanche et sont en mesure de physiquement remplacer un moteur ou une tête endommagé. Ce genre d’environnement coûte une fortune à mettre en place mais également à maintenir dans les normes les plus strictes. Voilà pourquoi il n’en pleut pas!

Nous avons toujours en tête le projet. Simplement, nous irons chercher ces outils simplement un peu plus tard. Trop de gros projets en même temps les rends plus long à complété en définitive!

Publié par

Sylvain

En 2005 j'ai fondé SD électronique. Aujourd'hui j'ai toujours cette curiosité et cet intérêt pour les gens et la technologie qui leur sert à atteindre leur buts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *