Que faire lorsque vous échappez votre cellulaire dans l’eau? (ou autre contact liquide avec un appareil électronique, water damage)

Vous avez échappé votre cellulaire ou un autre appareil électronique dans l’eau ? Votre tasse de café s’est vidée de son liquide sur votre ordinateur portable ? À faire au plus vite suite à l’incident pour limiter les dommages par liquide:

1. Sortir l’appareil de l’eau Évidement!)

Essayer de faire en sorte de minimiser la présence de liquide. Éponger rapidement le liquide, secouer l’appareil.

2. Retirer toute alimentation

Retirer la batterie le plus vite possible. Fermer l’appareil si la batterie est non amovible. Si c’est une batterie interne, fermer l’appareil pour limiter la circulation du courant à l’interne.

Une méthode rapide pour arrêter un iPhone ou iPad est de tenir le bouton HOME et Power pendant 10 secondes.

Pour un ordinateur portable, mettez-le à l’envers pour que le liquide ne cherche pas à se faufiler plus creux. Refermer le capot pour pouvoir le mettre à l’envers n’est pas grave, que le liquide coule sur l’écran est moins grave que dans avoir dans l’électronique.

3) Apporter-le nous

Nous sommes à cette adresse : 256 Dollard Nord Téléphone : 418 722-6782

Vous lisez cet article à titre informatif ? On va aller un peu plus loin !

Les mauvais réflexes quand on échappe un appareil électronique dans l’eau

#1 : Tenter de mettre en marche l’appareil (où maintenir en marche)

Sur certains modèles, une protection existe dans la batterie et disjoncte lors de la submersion. Tenter de le mettre en marche peut s’avérer inutile voir risqué.

#2 : Mettre l’appareil sur la charge.

Sur un appareil mobile Apple, ça vient probablement de vous coûter un port de charge qui a une protection, voir une batterie. Ce qui n’est pas si pire, car sur plusieurs autres appareils, on peut sauter la carte maîtresse.

#3 : Mettre l’appareil dans du riz pendant 48h/72h/Une semaine

Vous vous cherchez une raison pour changer d’appareil et n’avez pas de données importante à y récupérer ? Ça vaut la peine de l’essayer avant de le remplacer. En réalité, on voit l’intérieur d’appareils qui ont encore de l’humidité après une semaine passée dans le riz. Oui, le riz absorbe l’humidité, mais de notre expérience, le riz n’absorbe pas la quantité de liquide d’une submersion. 

Ça passe ou ça casse.

Ultimement, la technique du riz ça peut marcher dans certains cas, sauf que c’est risqué et on ne le recommande pas. Le fait est que sans démonter l’appareil, il est impossible de confirmer qu’il ne reste plus de liquide à l’intérieur.

Certains candidats que nous avons eus entre les mains nous ont amené à conclure que dès que vous recommencerez à l’utiliser, s’il reste un chouïa d’humidité, la chaleur créera une condensation et le courant électrique interne alimentera l’oxydation interne qui cause des pannes. Ce sera une destruction plus ou moins lente qui rendra votre appareil non-réparable dans bien des cas.

Quel est la bonne façon de réagir à un dégât d’eau dans un appareil électronique ?

En tant que professionnels nous utilisons des techniques et outils dont le but est de retirer l’eau et l’oxydation à partir de l’intérieur. Je me garde de vous assommer avec un descriptif détaillé de la procédure, mais en gros :

Nous retirons la carte principale et les petits composants pour les assécher.
Nous nettoyons manuellement l’oxydation sur les cartes électroniques.
Nous utilisons un appareil envoyant des micros vibrations pour déloger les minéraux restant indélogeable autrement.

Quel est le degré de fiabilité d’une réparation après sinistre ?

Moins vous avez eu de signes de défaillance suite au dégât et plus vite vous nous l’avez apportez, plus notre intervention à des chances de succès sur le long terme. Ironiquement, les gens nous l’apportent trop souvent après avoir essayé de leur côté des méthodes maison, ce qui affaiblit considérablement les chances de succès et de fiabilité.

Je vais prendre en exemple le Google (LG) Nexus 4. Un modèle qui endurait la submersion et continuaient à bien fonctionné dans bien des cas… sur le coup. Quelques jours ou semaines d’utilisation plus tard, l’écran devenait noir et on venait nous voir. Une fois le capot ouvert l’intérieur était couvert d’oxydation. Ce genre de cas, on n’arrivait pas à les sauver, l’électronique avait trop forcé, trop longtemps.

L’usage recommandé selon votre comportement

Rappelez-vous que plus longtemps vous avez tenté de continuer a utilisé votre appareil sinistré, moins forte seront les chances de le sauver s’il lâche. En toute franchise, on ne peux pas garantir l’électronique qui a pu subir un stress inconnu, mais si ça été prit en charge à temps c‘est de bon augure. On en sauve qui n’ouvre même plus. Un de nos cellulaire de courtoisie est en fait un appareil sinistré … plus d’un an et il tient alors que quand on l’a eu il ne communiquait plus du tout.

Nous les recommandons pour des besoins de recouvrement de données, ou pour un appareil qui a été fermé rapidement après le dégât qui aura donc un plus grand seuil de durabilité et moins de dommages qu’un appareil qu’on aura tenté de démarrer.

Prêt pour vous servir, appeler-nous!

SD électronique 418 722-6782
256, rue Dollard Nord
Rimouski (Québec) G5L 6M5

Publié par

Sylvain

En 2005 j'ai fondé SD électronique. Aujourd'hui j'ai toujours cette curiosité et cet intérêt pour les gens et la technologie qui leur sert à atteindre leur buts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *