Un serveur qui ne démarre plus

La comptable d’une organisation dont j’étais en charge est passée sur son lieu de travail un dimanche après-midi pour vérifier une simple information qui lui trottait en tête. Sur place, elle y a retrouvé avec serveur qui ne démarre plus.

« Sylvain, excuse-moi de t’appeler un dimanche, mais l’écran du serveur est noir et je n’y ai pas accès. »

Cela faisait quelque temps qu’on faisait affaire et leur parc informatique était globalement en santé. J’avais ramassé ce contrat en or car leur ancien pourvoyeur de service avait changé de branche. Le genre de client fidèle tant qu’on le sert bien.

Bon. C’est peut-être juste un redémarrage que ça prend. Je préfère traiter ça un dimanche qu’un lundi en panique avec une dizaine d’employés qui n’auront pas accès à leur données. Je m’entends bien avec elle alors c’est un plaisir.

J’arrive sur place et là le drame :

Disk Boot Failure

Ouch. Le serveur est planté au niveau des disques durs, ce qui implique les données… Heureusement ils ont une routine de sauvegarde, mais quand même ça va être de la job. Je trouve ça tout de même étrange, c’est un serveur et je me rappelle y avoir vu deux disques durs lors d’une maintenance. Normalement il y avait une redondance pour justement éviter ce genre de problèmes. En regardant comme il faut; dans le BIOS le RAID est activé et configuré pour permettre la redondance, mais seulement un des disques est détecté. J’investigue côté matériel, un des disques dur n’était pas branché. La frustration monte en moi. Depuis combien de temps fonctionnent-il sans redondance? Je m’étais fié sur la bonne santé générale de l’informatique de l’organisation et n’avait pas effectué de vérifications diligentes de cet élément lorsque j’ai ramassé le contrat. Zen. On a les données en backup. Je me suis dit avec le recul que l’erreur est humaine. L’ancien service technique avait fait cette erreur de débrancher un disque dur défectueux sans jamais venir le remplacer, mais la mise en place de la stratégie de sécurité était bonne et m’aura permis de remonter leur serveur dans la nuit avec deux nouveaux disques durs en RAID 1. Le lendemain à 8h00, je suis arrivé pour remettre le serveur en place. La personne en charge de l’informatique était contente.

« Parle-moi de ça une crise bien gérée, le temps qu’on me l’explique, c’est déjà réglé. »

J’ai aussi pris moi-même le temps de souligner et féliciter la personne responsable de la sauvegarde d’avoir été assidu dans sa responsabilité, sinon ça n’aurait pas pu aussi bien finir!

Publié par

Sylvain

En 2005 j'ai fondé SD électronique. Aujourd'hui j'ai toujours cette curiosité et cet intérêt pour les gens et la technologie qui leur sert à atteindre leur buts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *